La vierge à l’Enfant attribuée à Pinturicchio, retour à Pérouse, après 30 ans

La vierge à l'Enfant attribuée à Pinturicchio, retour à Pérouse, après 30 ans

Pérouse – a Été volé en 1990, au cours d’un vol dans une résidence privée, et maintenant, trente ans plus tard, la vierge à l’Enfant attribuée à Pinturicchio est de retour parmi les œuvres, les “soeurs” qui va le recevoir, mais seulement un peu, entre les salles de la Galerie Nationale de l’Ombrie.
La peinture, attribuée au peintre de Pérouse, qui seront exposées du 10 août au 26 janvier et ensuite être retournés aux propriétaires – est de retour en Italie, grâce au travail efficace de la diplomatie culturelle menée par le Ministère du Patrimoine et activités culturelles et de l’enquête de l’activité de l’arme des Carabiniers de Commande pour la Protection du Patrimoine culturel.

Dans un message vidéo à la ministre Bonisoli dit particulièrement heureux “est parce qu’un autre fragment de notre patrimoine culturel est de retour dans notre Pays, à la fois parce qu’il sera possible pour le rendre utilisable, pour une période de temps, des citoyens et les touristes en visite à la Galerie Nationale de l’Ombrie”.

Comme l’a expliqué le brigadier-Général Fabrizio Parrulli, Commandant des Carabiniers pour la Protection du Patrimoine Culturel“, il a été possible d’identifier la peinture volé grâce à la valeur de l’information contenue dans la Banque de Données des Biens culturels illicitement exportés, même à une distance de près de trente ans”.
Annoncé par Raimond van Marle en 1933 comme un travail de Fiorenzo di Lorenzo, la vierge à l’Enfant a ensuite été attribuée à Pintoricchio par Carlo Volpe dans un rapport rédigé en 1981 à la demande du dernier propriétaire.
Le dernier, paru dans le monumental répertoire de Filippo Todini sur l’ombrie et de la peinture, comme une œuvre de Bartolomeo Caporali, compte tenu de la proximité avec les conseils d’un sujet similaire liées à cet auteur.
Aurait été fait, à cheval sur les années Soixante-dix et quatre-vingt du Xve siècle.

Lire aussi:
• De retour à la galerie des Offices, le chef-d’œuvre de Van Huysum a été volé par les nazis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *